Edgar Blunt.

Aller en bas

Edgar Blunt. Empty Edgar Blunt.

Message  Ed Blunt le Mar 21 Mai - 15:03

Prologue.

Un jour trouvera-t-on un corps inanimé. Un homme, âge mur, cheveux poivre et sel, bel homme, enfin c’est ce que l’on pourrait déduire. Au milieu de la scène, des douilles, une épée dont la lame est brisée, l’odeur âcre et ferreuse du sang et de la poudre. L’homme tient fermement, malgré la mort, son épée de la main gauche et un pistolet de la main droite, prêt à mener bataille dans l’au-delà. Jusqu’au bout se serait-il battu, son visage fait encore preuve d’une détermination farouche à en découdre.
Autour de lui, le sol offrant diverses teintes rouges, du pourpre au rouge sang le plus vif. Vue de haut, l’on pourrait croire à une œuvre néo-impressionniste. La vivacité des couleurs contrastant avec la mort ambiante. Au milieu de ce carnage une note brune ressort, du cuir. L’étonnement dissipé et quelques pas en avant faits, l’on distinguerait un carnet à reliure de cuir et un stylo.

L’ouvrant alors, on verrait une écriture. Une écriture fine, acérée, légèrement inclinée vers la droite. En feuilletant, on découvrirait que des pages ont été rajoutées pour rallonger le volume. La lecture débute par les mots suivants :

« Si un jour, d’autres yeux que les miens caressent ses pages, alors ne serait-je plus de ce monde. Si pour vous « Enfants du Miel » n’évoque rien, arrêtez votre lecture de suite et veillez envoyer ce carnet à cette adresse : 54 Royal Oak Lane, Drumcondra, Dublin. Le cas échéant, allez au Horned God et laissez-le sur un comptoir. Quelqu’un le reconnaitra, soyez-en assuré.

Si par contre, vous le reconnaissez, pardon et ne soyez pas triste. J’aurais vécu comme je l’avais souhaité. Fermez ce carnet, allez au Horned, à l’étage, dans le sofa sur la gauche. Commandez un gin et poursuivez votre lecture.

Vous tenez entre vos mains, ma vie, ma dernière œuvre, le seul écrit que l’écrivain que j'étais n’autorisera jamais à publier. Je ne sais pas où, jusqu’où j’aurais pu aller, mais, j’aurais une chose à vous demander. Si je suis mort au combat, trouvez celui qui m’aura achevé s’il n’est pas mort, car il ne faut jamais laisser l’occasion à un Irlandais de se venger.

Maintenant que vous êtes installés, nous pouvons commencer. Commençons par le début.

Je m’appelais Edgar Blunt, né le premier Juin 1976, et ce que vous lisez mon long chemin vers une fin que vous connaissez déjà. »

(appréciant donner à mes bg une teinte musicale, je trouve Fragiles Dreams d'Anathema de l'album Hindsight plutot adaptée. n'hésitez pas à me mp pour prooposer votre b.o. ou des artistes que vous aimez pouvant m'inspirer.)
Ed Blunt
Ed Blunt

Messages : 28
Date d'inscription : 17/05/2013
Age : 32

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum